Plateau des bolovens

Plateau des bolovens

Nous arrivons dans le sud du Laos à Paksé. Sur les bons conseils de voyageurs rencontrés à Saïgon, nous optons pour un hôtel tenu par un français marié à une laotienne. Ce choix s’avérera catastrophique pour notre ligne svelte d’occidentaux qui ont passé plus de deux mois en Australie, mais parfaite pour s’acclimater à ce nouveau pays. L’objectif est de découvrir le plateau des Bolovens et ses cultures de café et de thé, ainsi que ses villages. Nous optons pour un circuit avec un chauffeur qui fera une boucle d’environ 200 km. La journée ne se déroule pas comme prévue. L’école que nous devions voir est fermée et pour cause nous sommes samedi. Le guide qui devait nous expliquer les différentes cultures est absent et ceci de manière régulière les 1, 2 et 3 de chaque mois. Et notre chauffeur ne parle pas un mot d’anglais. Passer l’énervement de la déception, les fous rires dus à notre chauffeur qui prononce à chaque phrase « boloven plateau » (comme si nous n’avions pas compris ou nous étions) ne comprend pas un mot de ce que nous lui demandons, la journée se passe bien. Comme souvent des rencontres avec deux couples de retraités instit du sud de la France, nous permettra de passer un excellent déjeuner. Puis nous croiserons une famille de l’est de la France travaillant pour une ONG. Grâce à ces échanges, nous apprendrons que le Laos est en train de se faire grignoter par les vietnamiens au sud qui plantent des milliers d’hectares d’Hévéas et par les chinois au nord qui mènent la même conquête territoriale. Cette « invasion » de ses voisins se fait avec la complicité du gouvernement qui nous l’imaginons tire un profit privé à ces transactions… Néanmoins, ici l’ambiance est très différente du Vietnam où tout grouille de vie. Au Laos les gens sont plutôt placides et le mot agitation ne semble pas faire partie de leur vocabulaire. Preuve en est notre conversation avec le jeune homme de l’office du tourisme qui nous renseignant sur des horaires de bus, nous dit avec un grand sourire que l’après-midi même ce sera sans doute fermé. Nous l’interrogeons car nous somme vendredi et là il nous annonce qu’il a une compétition de pétanque…Evidemment que nous sommes bêtes…Cette anecdote révèle combien le minimum est la doctrine de vie quotidienne, contrairement aux vietnamiens et chinois à l’appétit impérialiste développé. Bilan, nous n’avons quasiment rien appris sur le thé et le café, mais beaucoup découvert sur les laotiens.

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Ca faisait longtemps qu'on ne vous avait pas emmenés au marché...Celui-ci vaut le détour. A vot' bon coeur m'sieur dame...

Plateau des bolovens

Viande ou poisson, on hésite

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Bienvenue chez "coiffure Myriam" du marché, la coiffeuse d'en face qui ne semble pas perturbée

Plateau des bolovens

Et là l'officine du "Menet local"

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Philou observe la récolte de café qui sèche

Plateau des bolovens

Petit cabanon où le riz est entreposé

Plateau des bolovens

Notre guide faisant une démonstration de l'ustensile qui permet de broyer le riz.


Notre monsieur "boloven plateau" très fort pour mimer!

Plateau des bolovens

Café dans l'arbre et si on enlève l'écorce voilà ce qu'on y trouve avant qu'il ne soit séché et torréfié

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Ce samedi c'est le jour du bain

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Visite d'un village ethnique, sorte de musée animé

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

Notre Philo se serait-elle transformée ?

Plateau des bolovens
Plateau des bolovens

De jolies chutes

Plateau des bolovens

Commentaire

profitez en au maximum de A.LEHURT - 19-04-11 22:10

Malgré nos 25° pas la mm civilisation...

Mais bon il faudra tout de mm reprendre le goût aux galettes bretonnes ...!! sourire

Bien amicalement

Anne (la galettiere)

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui Non

Votre commentaire sur 'Plateau des bolovens'